Au Québec, une augmentation de l'incidence des infections invasives à méningocoque a été constatée à partir de 2003. Cette augmentation a été la conséquence de l'apparition et la diffusion d'un clone de sérogroupe B appartenant au complexe clonal ST-269. La région sociosanitaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean a été la plus touchée avec des taux d'incidence annuels de l'ordre de 3,4 pour 100 000 personnes-années durant la période 2006-2013. Pour contrôler cette situation, une campagne de vaccination de masse ciblant les personnes âgées entre 2 mois et 20 ans a été réalisée dans cette région en utilisant le vaccin méningococcique protéinique à quatre composantes (4CMenB). La campagne a débuté le 4 mai 2014 et le recrutement s'est terminé le 31 décembre 2014. Environ 83 % des 56 000 personnes ciblées ont reçu une première dose et le taux de couverture a été de 73 % pour la seconde dose. Durant les années 2006-2012, une moyenne annuelle de 9 cas de sérogroupe B a été enregistrée. En 2014, 4 cas sont survenus durant le premier trimestre et aucun cas durant les 3 autres trimestres. Dans les autres régions, une diminution de l'incidence a été constatée à partir de 2012-2013 mais des cas sporadiques ont continué à survenir durant toute l'année 2014. Il est encore trop tôt pour apprécier de façon précise l'impact de la campagne et l'efficacité du vaccin mais le résultat est encourageant. La surveillance épidémiologique renforcée va se poursuivre et un nouveau bilan devrait être établi à la date du 30 juin 2015.

Autor(es): 

Tema(s): 

Tipo de publicación: 

ISBN (electrónico): 

978-2-550-73052-1

Registro Santécom: