Optimiser le dépistage du virus de l’immunodéficience humaine au Québec à l’ère des nouvelles stratégies de prévention

  • L’ONUSIDA croit qu’il est maintenant possible de mettre fin à l’épidémie du sida si trois cibles, connues sous le concept « 90-90-90 », sont atteintes. Il s’agit de faire en sorte que 90 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut, que 90 % des personnes qui se savent infectées soient sous traitement et que 90 % des personnes sous traitement aient une charge virale durablement supprimée.
  • Les données épidémiologiques canadiennes et québécoises sur le VIH suggèrent que les stratégies actuellement en place au Québec ne permettent pas d’atteindre les cibles fixées par l’ONUSIDA.
  • Pour réduire de manière significative les nouvelles infections par le VIH, plusieurs stratégies efficaces sont à mettre en oeuvre, eu égard au contexte québécois, dont l’intensification du dépistage du VIH. Pour ce faire, il faut inévitablement mettre fin à l’exceptionnalisme du dépistage du VIH et à la stigmatisation du test de dépistage et de l’infection elle-même.
  • Le Comité sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang (CITSS) a formulé des recommandations à l’égard du dépistage qu’il estime devoir revoir.
  • Les recommandations mises à jour en 2018 sont :
    • D’intensifier le dépistage ciblé du VIH.
      • Cette intensification passe par des critères d’indications de dépistage plus inclusifs, par un dépistage plus fréquent et par l’allègement du processus de dépistage.
      • Cette intensification passe aussi par l’utilisation éventuelle des nouveaux outils de dépistage tels que les tests rapides et les autotests.
    • À cette intensification du dépistage ciblé, le CITSS recommande d’ajouter une offre universelle de dépistage une fois à vie des adultes de 65 ans ou moins.
    • D’offrir le test comme les autres tests de laboratoires et soins de santé.
    • D’implanter différentes stratégies innovantes adaptées aux réalités locales, régionales, provinciales et des populations visées.

Ces approches sont détaillées dans les 19 recommandations scientifiques qu’émet le CITSS au ministère de la Santé et des Services sociaux.

Optimiser le dépistage du virus de l’immunodéficience humaine au Québec à l’ère des nouvelles stratégies de prévention

Autor(es): 

Comité: 

Tema(s): 

Tipo de publicación: 

ISBN (electrónico): 

978-2-550-83130-3

Registro Santécom: