Programme de surveillance du pneumocoque : rapport 2016

Pour l’année 2016

  • Les pneumocoques de sérotypes 22F, 15A, 19A et 3 furent, par ordre décroissant, les plus fréquemment isolés durant l’année 2016.
  •  Aucune diminution notable de l’incidence des cas causés par le sérotype 3 n’est constatée dans les différents groupes d’âge bien que ce sérotype figure dans les vaccins VPC‑13 et VPP‑23. On remarque toutefois pour la première fois au total significativement moins de cas en 2016 que la moyenne des cas des 5 années précédentes chez les 5 ans et plus.
  • L’incidence du 19A semble stagner depuis 2014 tant chez les adultes (hôpitaux sentinelles) que chez les enfants (tous les laboratoires).

Données chez les enfants de moins de 5 ans

  • L’évaluation de l’impact du programme québécois de vaccination chez les enfants de moins de 5 ans permet de constater que les infections invasives à pneumocoque ont baissé dans ce groupe d’âge au cours des dernières années. Bien que le taux d’incidence semble se stabiliser depuis 2013, il est le plus bas observé en 2016. Les effets du programme de vaccination ont été particulièrement visibles dans ce groupe d’âge, mais un impact important sur les sérotypes retrouvés dans les groupes d’âge non ciblés par le programme de vaccination a aussi été observé (effet indirect).
  • Depuis les dernières années, le nombre de souches isolées d’IIP chez les enfants âgés de moins de 5 ans pour l’ensemble des laboratoires a été en décroissance passant de 101 (2010) à 57 (2013). En 2014 et 2015, le nombre de souches était respectivement de 81 et 69. En 2016, seulement 47 souches ont été isolées chez les moins de 5 ans.
  • En 2016, les sérotypes non vaccinaux ont diminué, passant de 69 cas et 59 cas en 2014 et 2015 à 36 cas. Les plus prédominants chez les enfants de moins de 5 ans sont : 22F (8 souches; 17,0 %) et 15B (5 souches; 10,6 %). Dans ce groupe d’âge, le nombre de souches pour ces deux sérotypes a été plus bas en 2016 qu’en 2014 et 2015.

Données chez les individus de 5 ans et plus

  • Chez les individus de 5 ans et plus, des changements notables sont aussi observés dans la distribution des sérotypes. Depuis 2005, la proportion des sérotypes circulants inclus dans le VPC‑7 a diminué de façon importante. Une diminution de la fréquence des sérotypes 7F et 19A de 2013 à 2016 est observée. En contrepartie, une augmentation de la proportion des sérotypes non vaccinaux (non VPC-7, non VPC-10 et non VPC-13) est notée, mais le nombre de cas est resté stable depuis 2013.
Programme de surveillance du pneumocoque : rapport 2016

Autor(es): 

Tema(s): 

Tipo de publicación: 

ISBN (electrónico): 

978-2-550-81990-5

ISSN (electrónico): 

1911-5709

Registro Santécom: