Portrait des carcinomes canalaires in situ dans le Programme québécois de dépistage du cancer du sein

  • Entre 2002 et 2015 dans le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS), le taux de détection des carcinomes canalaires in situ (CCIS) variait entre 1,0 et 1,5 CCIS/1 000 mammographies de dépistage et représentaient environ 20 % de tous les cancers du sein détectés.
  • La majorité des mammographies de dépistage qui mènent à la détection d’un CCIS montrent des microcalcifications (87 %), tandis que les autres mammographies de dépistage anormales montrent, dans une plus grande proportion, des masses.
  • Une proportion considérable des CCIS détectés affiche des caractéristiques histopathologiques associées à un risque accru de progression : 40 % ont un grade nucléaire élevé, 22 % mesurent 2 cm ou plus, 68 % présentent de la nécrose, 22 % sont dispersés à travers le sein et 25 % montrent un aspect architectural de type comédocarcinome.
  • Les CCIS détectés de grade nucléaire élevé, par rapport à ceux de grade faible ou intermédiaire, combinent plus souvent au moins une autre caractéristique associée au risque de progression comme la présence de nécrose ou l’aspect architectural de type comédocarcinome.
  • Cette étude a permis de décrire les CCIS diagnostiqués parmi les participantes au programme pour une première fois dans le cadre de l’évaluation du PQDCS. Ce premier portrait des CCIS du PQDCS constitue un point de référence pour un suivi dans le futur de cette population.

 

Portrait des carcinomes canalaires in situ dans le Programme québécois de dépistage du cancer du sein

Autor(es): 

Tema(s): 

Tipo de publicación: 

ISBN (electrónico): 

978-2-550-81614-0

Registro Santécom: