Guides méthodologiques

Les références suivantes contiennent les éléments méthodologiques nécessaires à une bonne compréhension et utilisation des différentes versions de l’IDMS.

Gamache, P., D. Hamel, et C. Blaser 2019. L’indice de défavorisation matérielle et sociale: en bref 

Ce document couvre les indices de 1991 à 2016. Il présente la construction de l’indice de défavorisation, sa composition, les échelles géographiques auxquelles les différentes versions s’appliquent et des suggestions de croisement des deux dimensions matérielle et sociale. De plus, il aborde les particularités méthodologiques de l’indice de défavorisation de 2011 créé sur la base de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) plutôt que le recensement canadien. Il comporte une section sur l’utilisation de l’indice ainsi que les produits associés. Finalement, une bibliographie en français et en anglais permet de retrouver des études issues de recherches à l’INSPQ qui illustrent l’utilisation et l’interprétation de l’indice de défavorisation.

Gamache, P. et D. Hamel 2017. Les défis de la mise à jour de l’indice de défavorisation avec les données du recensement de 2011 et de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) 

Dans ce document, les auteurs présentent les défis de mettre à jour l’indice de défavorisation avec les données de l’Enquête national auprès des ménages (ENM) en 2011. Ils expliquent le biais de non-réponse qui aurait pu mener à des résultats imprécis. Quatre versions de l’indice de défavorisation de 2011 ont été testées en vue d’évaluer leur qualité et d’identifier la version la plus comparable et précise pour des analyses longitudinales. La version sans aucune correction a donné lieu à des résultats similaires aux autres versions et a donc été retenues à des fins de comparabilités avec les indices précédents. En conclusion, les auteurs retiennent que l’indice de défavorisation demeure une très bonne mesure des inégalités sociales tant à l’échelle canadienne, provinciale ou régionale, surtout en l’absence d’information socioéconomique individuelle dans les bases de données administratives.

Pampalon, R., P. Gamache et D. Hamel 2010. Indice de défavorisation matérielle et sociale du Québec. Suivi méthodologique de 1991 à 2006

Ce feuillet vise à faire le suivi des éléments méthodologiques de 1991 à 2006, surtout en ce qui concerne les modifications se rapportant aux unités territoriales de base, aux indicateurs formant l'indice et à leur mode d'intégration. Ne sont pas repris par le menu détail tous les éléments de construction de l'indice car d’autres publications présentent ces informations. Il y est ainsi question des unités territoriales de base, des indicateurs socioéconomiques formant l'indice, du mode d'intégration de ces indicateurs et du profil socio-économique associé à l'indice. On retiendra pour cet exercice la version québécoise, ou nationale, de l'indice de défavorisation, en signalant à l'occasion les variations notées selon la zone géographique.

Certains détails concernant les versions de l’indice 2011 et 2016 sont présentés dans le document « L’indice de défavorisation matérielle et sociale: en bref » (2019).

Pampalon, R., D. Hamel et G. Raymond 2004. Indice de défavorisation pour l’étude de la santé et du bien-être au Québec - Mise à jour 2001

Dans ce texte, les auteurs décrivent la mise à jour 2001 d’un indice de défavorisation développé au Québec à partir d’information issue du recensement de 1996 et d’autres produits de Statistique Canada. Ils documentent les changements survenus dans la construction de l’indice de défavorisation, en traitant successivement des unités territoriales de base, des indicateurs socio-économiques considérés et de leur intégration sous forme d’indice. Ils procèdent à l’examen des procédures d’assignation de l’indice à partir des tables de codes postaux et de leur impact sur deux bases de données du secteur de la santé, soit les décès et les naissances. En conclusion, ils abordent les conséquences et les suites à la présente mise à jour et fournissent une liste brève des outils informatisés disponibles en 2004 permettant d’utiliser l’indice de défavorisation 2001.