Bulletin d'information en santé environnementale

  • Brèves d'actualité

Sécurité alimentaire européenne : les experts en conflit d’intérêts?

Une organisation non gouvernementale européenne, le « Corporate Europe Observatory » (CEO), basé à Bruxelles, mène des campagnes concernant le pouvoir économique et politique des grandes entreprises et leurs lobbies. Cette organisation s’est récemment intéressée à la composition des comités scientifiques de l’EFSA (European Food Safety Authority – Autorité européenne de sécurité des aliments) en lien avec le lobbying de l'industrie agroalimentaire. Les experts de l’ESFA sont intégrés en 10 groupes scientifiques thématiques (OGM, santé et bien-être des animaux, produits phytosanitaires et leurs résidus, etc.) et doivent faire une déclaration publique de leurs liens d’intérêts avec les entreprises qui les subventionnent ou pour lesquelles ils travaillent. Le CEO a analysé les déclarations publiques d’intérêts des 209 experts de l’EFSA et examiné les 850 liens qu’ils ont déclarés avec l’industrie. Le CEO en vient à la conclusion qu’il existe de nombreux liens et que dans certains groupes thématiques, la presque totalité des membres en ont rapporté un grand nombre les entreprises. Selon cette organisation, les conditions d’indépendance requises pour faire un travail d’expert indépendant ne sont pas respectées.

L’EFSA réplique que ses experts ne sont pas des salariés, plutôt des professeurs-chercheurs d’université, des chercheurs du secteur public, voire des scientifiques retraités. Elle ajoute que les scientifiques sans lien avec l’industrie sont de plus en plus rares. L’EFSA précise que la participation à des recherches financées par l’industrie ne constitue pas nécessairement un conflit d’intérêts, si elles ne concernent pas directement le sujet examiné par le groupe scientifique auquel l’expert est attitré. [PC]

Sources :